Les causeries des lilas : « Autant en emporte la dette »

L’augmentation de la dette publique depuis les années 1970 a été instrumentalisée par différents gouvernements nationaux, par le FMI et par les institutions européennes pour imposer l’idée que les Etats vivraient au-dessus de leurs moyens. Ce « management » de la dette a rendu possible le déploiement d’un agenda libéral avec la mise en œuvre de politiques d’austérité et la promotion de réformes structurelles remettant en cause les protections sociales et le développement des services publics. Pourtant le caractère illégitime de cette dette ne fait aucun doute : elle est le résultat de choix politiques, notamment de baisser les recettes des États et d’obliger les États à emprunter auprès des banques privées aux taux du marché. Il existe bien des solutions pour sortir de cette impasse, comme l’ont montré de nombreuses expériences, ici ou ailleurs.

La dette publique représente aujourd’hui en France 97% du PIB. Elle atteint un niveau qui rend inéluctable à terme une annulation de tout ou partie de la dette illégitime comme la renégociation des taux d’intérêts et de la durée des prêts. Mais l’expérience grecque nous a appris qu’on pouvait bâillonner la démocratie pour préserver « l’ordre de la dette » et le pouvoir des institutions financières. Reste donc à savoir quelles mesures mettre en œuvre pour ne pas céder aux pressions des créanciers et comment s’orienter dans la foulée vers une reprise en main de l’économie pour ouvrir de nouveaux horizons de progrès social et écologique.

Dans cette réunion, nous vous proposerons donc un voyage dans le temps, sous forme de récit d’anticipation, comme si le temps de lilas était déjà advenu et que nous pouvions vous raconter comment nous avons obtenu l’annulation de la dette… Nous parcourrons ensemble les moyens de sortir du piège de la dette : comment faire face aux créanciers et à leurs moyens de rétorsion institutionnels ou économiques ?

Pour construire avec nous cette chronique, Eric Toussaint, porte-parole du réseau international du Comité pour l’Abolition des Dette Illégitimes (CADTM), sera notre invité.

Cette première « Causerie » aura lieu le 29 septembre à 19h30 au Lieu Dit (6, rue Sorbier, Paris 20e). Pour celles et ceux qui ne sont pas à Paris, cette rencontre sera filmée et mise en ligne sur notre site internet.

Au plaisir de vous y rencontrer !

Suggestions de lecture

Share This